Hollywood, la ville des stars ! Qui aurait cru qu'Hollywood était tout aussi la ville des querelles ? Personne.
La fondatrice recherche un staff ! Envoyez vos candidatures sous le compte d'Harry si vous êtes intéressé !

Partagez | 
 

 A very classy dinner [PV Thomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité

MessageSujet: A very classy dinner [PV Thomas]   Mer 29 Avr - 1:00



Emma Watson + Thomas Brodie Sangster ×A very classy dinner

Considérée comme l'équivalent des Oscars Américains, la BAFTA (British Academy of Film and Télévision and Arts), fondée en 1947, était une académie organisant des cérémonies annuelles afin de décerner des récompenses dans les domaines du cinéma, de la télévision et des jeux vidéos au Royaume-Uni. Emma avait été plusieurs fois récompensée à cause de la saga Harry Potter et de son talent d'actrice britannique. On y retrouvait le gratin de la scène artistique britannique et anglo-saxonne.

Ce soir-là, après quelques mois d'absence, Emma avait surpris son monde en faisant une apparition surprise au Finch & Chanel Pre BAFTA dinner, au Annabel's Rex, un nightclub situé dans le quartier huppé de Mayfair, à Londres. Ouvert depuis plus de cinquante ans et ayant été fréquenté par de nombreuses personnalités et têtes couronnées, on y avait vu Frank Sinatra, John Wayne, Lady Diana, ainsi que les Beatles, même si ces derniers avaient été refusés à l'entrée pour non respect du code vestimentaire.

L'endroit était feutré, cher et très select. Julianne Moore, Amy Adams, Tom Cruise, Reese Witherspoon, Tom Hooper, Keira Knightley, Eddie Redmayne, Kristin Scott Thomas, Damian Lewis, Tom Ford, Henry Cavill, Hélène McCrory, Thomas Brodie Sangster et Patricia Arquette figuraient parmi les invités de prestige. Emma se faisait une joie d'y assister, de rencontrer tant de gens aussi talentueux, bien qu'elle stressait un peu à cause de l'importance de la soirée et de l'image que l'on se ferait d'elle.

Accompagnée de son publiciste, Luke Windsor, et de son garde du corps, Denise Marrone, Emma avait été invitée à la soirée organisée après la cérémonie, un peu comme une célébrité incontournable du Royaume-Uni, l'une des plus riches et célébres de sa génération (avec une rentrée d'argent avoisinant les 41 millions de dollars/an) et l'une des femmes les plus belles et distinguées. Vêtue d'une robe noire surmontée d'un cardigan en tricot noir, avec plusieurs bagues en or et en argent, la belle anglaise n'avait pas dérogée à sa réputation. Un maquillage léger, une coiffure simple et une manucure simple surmontée d'un vernis transparent, sa simplicité et sa personnalité était remarquée par beaucoup.

Après avoir discutée avec quelques personnalités, notamment avec Tom Hooper, un réalisateur qui se trouvait à sa table, Emma avait dégustée quelques petits fours accompagnés d'une coupe de champagne millésimée. Elle remarqua la présence de l'acteur principal du film "Labyrinthe" qu'elle avait adoré, d'autant que son amie Kaya Scoledario y avait joué le rôle de Teresa. A ses yeux, c'était une véritable chance de pouvoir lui exprimer son sentiment à propos du film et de sa prestation et de l'encourager dans son travail. Emma était ainsi : elle agissait toujours simplement, avec humilité, sans cacher son émotion, surtout lorsqu'il était question de rencontrer quelqu'un qu'elle appréciait.

Emma était célibataire, un bon parti convoité par beaucoup. Certains acteurs, notamment américains, n'avaient pas cachés leur intérêt pour la britannique, mais Emma n'avait plus cédé à une célébrité sur le plan sentimental depuis George Craig; un chanteur qui l'avait traité un peu comme un faire-valoir, comme Johnny Simmons, qui avait invoqué la difficulté de vivre avec une enfant-star et à composer avec un emploi du temps difficile à accorder pour rompre avec elle, et cela alors que ce pauvre type était à peine plus âgée qu'elle. Certes, Emma avait son caractère, sa vision du féminisme, mais de là à imaginer qu'elle serait impossible à vivre, immature, ça non.

-" Bonsoir !", fit-elle à Thomas, sur un ton amical, en s'approchant de lui, avec une coupe de champagne dans les mains."Pardonnez-moi de vous déranger. Je voulais seulement vous dire que j'avais adoré votre prestatation dans le film "Labyrinthe" et que j'étais l'une de vos fans. Kaya m'a beaucoup parlé de vous.", ajoutais-je afin de lui faire comprendre qu'elle faisait partie de mes amies. "J'espère que vous passez une bonne soirée ?", concluais-je avec un sourire qui souligna la blancheur de mes dents.
(c) teenage.dream


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

MessageSujet: Re: A very classy dinner [PV Thomas]   Dim 3 Mai - 11:14

Emma et Thomas
Nouvelle belle rencontre
Pour une fois, j'avais accepté d'aller à une after, ce qui était fort rare, lorsqu'on me connaissant intimement. Je préférais rester les 3/4 du temps dans l'ombre et me faire discret afin que l'on m'apprécie pour mes qualités d'acteurs et de chanteurs plutôt que pour les potins qu'on pouvait lire sur ma personne.

En parlant de potins, j'étais célibataire depuis peu, m'étant séparé d'Isabella et à l'heure actuelle, aucun des journaux à scandale n'en avait encore parlé, tellement je protégeais ma vie privée. J'étais conscient qu'aller seul à l'after allait faire jaser et que les journaux allaient forcément parle de séparation sans même savoir ce qu'il en était.

C'est donc habillé d'un costume assez classe que je fis mon entrée à l'after et que j'allais me prendre une coupe de champagne, restant comme à mon habitude en retrait, jusqu'à ce qu'une personne s'approche de moi et commence à me parler. Je reconnus directement la jolie Emma Watson et lui fis un immense sourire.

- Bonsoir, Emma ! Je suis flatté que vous ayez apprécié mon talent d'acteur et cela me fait énormément plaisir d'être apprécié à ma juste valeur !

Je reportais ensuite un regard rapide sur la salle où nous étions avant de boire une gorgée de mon verre et de reporter mon attention sur la jolie Emma devant mes yeux.

- Vous connaissez Kaya ? C'est vraiment une fille fantastique ! Oh, vous savez, je ne suis pas vraiment fan de ce genre de soirée... Je suis plutôt le genre de garçon à se faire discret et ce genre de soirée risque de me mettre en avant, ce dont je ne suis pas vraiment friand...

Je souris en la regardant dans les yeux, tout le temps que dure notre début de conversation. Je ne connais pas vraiment Emma en dehors de ses prestations dans Harry Potter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

MessageSujet: Re: A very classy dinner [PV Thomas]   Mer 6 Mai - 1:40



Emma Watson + Thomas Brodie Sangster × A very classy dinner

Ce qui était bien avec ce nightclub, c'était l'impossibilité d'y croiser des journalistes. Emma ne fréquentait pas souvent les boites de nuit ou les clubs aussi select, sauf pour son travail. Elle assistait à des soirées caritatives, à des évents, parfois en présence de gens très influents en politique, mais ce qui la distinguait des autres, c'était qu'on entendait rarement parler d'elle dans les tabloïds à scandales, on la voyait protéger et distinguer sa vie privée de sa vie publique, choisir avec soin ses amis, ses films, ses photoshoots, ses apparitions et le lieu de ses études.

Avec HeForShe, Emma avait pris une dimension qui correspondait à son intelligence et à ses convictions profondes. Tantôt séduite ou agacée par les paparazzis, la belle anglaise tenait à être remarquée pour ses talents d'actrice, de modeuse et de féministe. Elle aimait New-York et l'Amérique, mais elle restait patriotique, attachée à son Histoire et à sa gastronomie. L'important était que l'on comprenne qu'il existait plusieurs Emma, que la vraie - celle du privée - ne pouvait être connue que d'une poignée de privilégiés.

La presse avait parlé de sa rupture avec Matthew, le rugbyman de l'équipe universitaire d'Oxford, mais personne n'avait su pourquoi. Elle n'était pas ici pour se trouver un nouveau petit-copain - encore que, tout était possible - mais plutôt pour rester en connexion avec le show business et se changer les idées. Le plus difficile serait d'affronter les journalistes en sortant, mais l'avantage c'était qu'au Royaume-Uni les filatures étaient interdites.

L'immense sourire de Thomas flatta la jeune femme qui ajusta l'une des mèches de ses cheveux derrière son oreille droite, avant de sourire de plus belle. Fixant son attention à l'endroit où il regardait, par curiosité, Emma reporta son regard sur lui en buvant quelques gorgées de champagne. Les deux jeunes gens ne se quittaient plus des yeux. Bien-sur, elle reconnaissait que son amie Kaya était formidable.

-" Vous m'en direz tant...", fit-elle en soupirant."Je tiens beaucoup à ma vie privée, à protéger mes proches et à contrôler mon image. Ici cela va encore, mais dans certaines fiesta... Vous savez que ces soirée servent à se mettre un peu en avant et à entretenir son réseau de relations. Cela ne me regarde pas, mais j'imagine que vous aimez vivre le plus normalement possible, en dépit de votre célébrité. On ne réalise ce que cela implique que lorsque l'on s'y retrouve confronter, n'est-ce pas ? ", lui demanda t-elle avec sympathie et une pointe de malice dans le regard.

"Notre métier est fait d'ambition et de superficialité et ce n'est hélas pas un milieu parfait pour se faire des amis ou trouver l'Amour. J'aime me faire des connaissances, rencontrer des acteurs, mais j'ai des plaisirs simples. Je préfère les cadres plus intimistes, avec des amis. Au moins là, nous n'avons pas à surveiller nos ombres...", conclût-elle en réprimant un léger fou rire, signe d'une vérité amusante et dérangeante...

https://www.youtube.com/watch?v=-f0w7FSZspI
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

MessageSujet: Re: A very classy dinner [PV Thomas]   Sam 16 Mai - 8:48

Emma et Thomas
Nouvelle belle rencontre
Finalement, j'étais heureux de m'être décidé de venir à cette soirée puisqu'elle m'avait permise de rencontrer enfin quelqu'un d'intéressant dans ce monde de paillettes et de futilité qu'est le show-business. C'est donc avec un sourire et une attention toute particulière que j'écoutais Emma me parler de sa carrière et surtout de la façon qu'elle a d'être et je m'aperçus très rapidement qu'elle correspondait à la personne que je pensais qu'elle était malgré que je ne la connaisse pas véritablement.

J'avais depuis toujours ce feeling de me faire une idée sur les gens au premier regard mais je prenais toujours le temps de les connaître avant de me faire une véritable idée sur eux. Après tout, mes yeux pouvaient voir une chose qui pourraient être fausse alors que mon coeur me dictait parfois le contraire. Chose qui était déjà arrivé par 2 fois ses derniers temps avec mes peines de coeur mais en amitié, je ne m'étais pas encore trompé une seule fois.

Continuant de boire ma coupe de champagne, je continuais de la regarder avant de poser ma coupe et d'en refuser une seconde alors que je repris la parole.

- Je crois, en effet, que se méfier des gens qui traînent dans ce milieu et qui profitent de notre notoriété pour se faire un nom est très important. J'ai déjà vécu ça malheureusement et maintenant, je cherche par tout les moyens à me protéger de ce genre de personnes. Nous sommes finalement un peu pareil, les plaisirs simples avec de véritables amis sont finalement ce qui nous permet également de garder les pieds sur terre. Nos amis et notre famille, à mon humble avis, sont vraiment des choses à chérir et à protéger coûte que coûte.

Bien sur comme tout le monde, j'avais de véritables amis dans le show-business et mon meilleur ami Dylan en étant la preuve vivante. Entre nous, ça avait été comme une évidence, un coup de foudre amical qui n'était pas prêt de s'arrêter même si nous risquions de ne plus tourner ensemble d'ici quelques temps.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

MessageSujet: Re: A very classy dinner [PV Thomas]   Ven 22 Mai - 18:18



Emma Watson + Thomas Brodie Sangster × A very classy dinner

J'étais fan des ambiances feutrées, vingtage et des lieux chargés d'Histoire. On entendait que le brouhaha des conversations, l'entrechoquement de verres et une délicate musique classique jouée au piano émanant des quatre coins de ce nightclub chic et branché. Les boiseries et la décoration étaient sublimes. D'ordinaire, on me croisait davantage dans des coffee shop, des sandwicheries, des grands-magasins, des parcs ou dans la rue, marchant seule ou avec des amis, à pied, en voiture ou en transport en commun, mais lorsque mon travail chevauchait ma vie privée, cela devenait complètement dingue.

Thomas était un gentil garçon. Je le voyais à son regard, à sa façon d'être, bien qu'il ne fallait jamais jurer de rien. Je me disais que si je pouvais lui être d'une utilité pour l'aider à assumer sa célébrité - comme j'avais du le faire il y a quinze ans, alors que je n'avais que dix ans - je ne serai pas venue que pour faire parler de moi. J'avais appris à me méfier du "coup de foudre"; chose qui n'avait pas lieu d'être ici. Je n'étais pas venue pour "chasser" parce que cela n'était pas dans ma nature. Je n'avais jamais été populaire à l'école puisque je ne figurais pas parmi les filles les plus jolies, les plus stupides et faciles aux yeux des garçons. Avec les débuts de Harry Potter, ceux-ci étaient intimidés en ma présence.

J'avais refusé une seconde coupe, mais acceptée volontiers une assiette de petits-fours.

-"Vous n'aurez jamais de certitude.", dis-je avec sérieux, sans détour, en marquant une courte pause."Pendant un temps, j'ai essayé de vivre "normalement". C'était à la fois positif, mais complétement dingue.", ajoutais-je en pouffant de rire."Je m'y emploie toujours, car je ne veux pas couper les ponts avec ma famille et mes ami(e)s. Eux n'ont pas à se soucier des paparazzis, mais plutôt de leurs factures."

J'emmenais mes ami(e)s à des soirées, surtout sur les tournages afin de leur faire partager ma vie, les valoriser et ne pas me couper d'eux. C'était pareil avec mon petit-copain, même si le fait de vivre ensemble, avec des emplois du temps chargés n'aidaient en rien à bâtir une vie de couple. Les relations longues distances étaient les pires.

"Elisabeth Taylor disait : "Je me fiche de ce que l'on raconte sur moi; à condition que cela ne soit pas vrai". Suivez ce conseil si vous voulez. A peine aurez-vous quelqu'un dans votre vie que dans les 48 heures la presse saura tout à son sujet. Puis, les fans ajouteront leur grain de sel. C'est effrayant, je sais. Mais parfois, vous n'aurez pas d'autres choix que d'intervenir. Cela m'est arrivée pour "Fifty shades of Grey"."

J'avais déclaré plus d'une fois en un an que je n'avais pas été approchée, que je n'avais jamais lu le livre ou le scenario, mais non... Même lors de la promotion de The Bling Ring et à Cannes on n'avait eu de cesse de me poser cette question. J'en connaissais un rayon à propos de la sexualisation, mais lorsque mes parents et mes proches apprirent la rumeur, j'avais reçu des coups de téléphone alarmés. Quand bien même ce film était d'une stupidité sans nom, très soft, avec un livre mal écrit, je n'en avais pas voulu.

"Nous sommes pareils, oui. Lorsque j'ai coupé mes cheveux, j'ai fait une conférence de presse : la seule pour ce genre de choses. On m'a demandé si je faisais mon coming out. Or, je n'ai pas été choquée à cause de ce que la question impliquait, mais à cause du stéréotype, du jugement que l'on trouvait derrière. Ici, nous avons la chance d'avoir une loi qui interdit certaines atteintes à la vie privée, même si la famille royale y a été exposée. J'ai laissé pousser mes cheveux, car j'ai entendu dire que l'on me préférait ainsi. J'ai cédé à cela pour mon travail. Il n'empêche que je trouve dommage de voir des gens - y compris des célébrités - devoir affirmer devant tout le monde ce qu'ils sont ou ne sont pas et de subir le jugement de l'opinion mondiale. On ne devrait pas avoir à le leur demander, mais à les accepter. Vous ne croyez pas ?"

J'espérais ne pas l'avoir insultée ou choquée. Bien que très patriotique, j'estimais qu'il ne suffisait pas d'épouser un Prince pour être une Princesse. Je pensais aussi que nous avions tous le droit à la liberté, à ne pas être enfermé dans des stéréotypes. Ezra Millers avait annoncé son homosexualité durant le tournage de Perks. Peut-être y avais-je jouée un rôle, mais quoi qu'il en soit, mon petit bout de chou m'aimait tellement que sa façon d'être - et de jouer de la mandoline - me faisait craquer, que vouliez-vous...

https://www.youtube.com/watch?v=CBExeoJuAak
(c) teenage.dream
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A very classy dinner [PV Thomas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A very classy dinner [PV Thomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tim Thomas sur le marché des transaction !
» Mélanie quitte le bar du mistral [PV Thomas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sunlight :: Tea Time :: Rps-