Hollywood, la ville des stars ! Qui aurait cru qu'Hollywood était tout aussi la ville des querelles ? Personne.
La fondatrice recherche un staff ! Envoyez vos candidatures sous le compte d'Harry si vous êtes intéressé !

 :: Tea Time :: Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire [F. Nikki]

avatar





Invité
Invité
Mer 22 Avr - 12:53
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki

Je m’étais remis avec Nina que depuis hier. On avait passé une superbe soirée ensemble et aussi une nuit. Je pars en ce moment pour aller dans mon nouvel appartement chercher des affaires dont j’aurai besoin pour chez Nina, comme des vêtements de plus, des livres et ma nourriture que je n’aurai pas envie qu’elle pourrisse dans mon frigo, pendant mon absence. Je marche sur la rue, celle que j’emprunte toujours depuis si longtemps pour me rendre à un endroit. Je portais mes écouteurs de mon nouvel Iphone sur mes oreilles. Je n’avais donné mon nouveau numéro à personne. Pas même Nikki, je n’étais pas prêt de lui parler à nouveau. Tout simplement parce que je n’avais pas encore pris de décision si je reconnaitrais mon enfant ou pas. Pourtant, Nina, c’est ce qu’elle veut, parce que je suis le père du bébé que porte Nikki. Je réfléchis encore, mais probablement que je finirai par accepter l’arriver de cet enfant. Je marchais depuis un moment quand au loin je l’aperçus, Nikki, elle était en plein sur mon chemin et m’avait déjà aperçu en retour. Je me passe une main dans les cheveux et je continue de marcher, elle aussi. Une fois à la même hauteur, je lui fais un faible sourire, pour être poli envers elle. Mais j’étais quand même content de la voir. Faut croire que je n’avais tout de même pas cessé de l’aimer, mais c’était de Nina dont j’étais amoureux. Mais je savais que Nikki était toujours amoureuse de moi. C’est ça qui compliquera tout dans ma relation avec elle et avec Nina.

Bonjour ma belle, comment vas-tu ?

Je restais toujours cet homme galant et gentil. Je n’étais pas rancunier. Je ne lui en voulais pas d’avoir garder l’enfant. Par amour, j’avais perdu la chance d’être père si tot. Mais c’est avec Nina que je veux fonder une famille. Mon regard se porte sur son ventre, qui n’étais pas encore arrondis, comme elle n’avait que deux mois et demi de fais environ. Elle me l’a annoncé il y a près d’un mois et elle en était au tout début. Je remets mon regard dans celui de Nikki.





✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 24 Avr - 21:34
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki


Ces derniers temps je me sentais beaucoup mieux et je n'avais plus du tout envie de parler à Ian, dû moins pour le moment ! Car ce qu'il m'avait fait était tout simplement horrible et Nina doit être heureuse de l'avoir repris, en réalité j'ai pris les restes comme toujours.Cependant,j'allais bien tout faire pour qu'il, ne voit pas son fils enfin pour le moment j'avais trop de haine pour lui et je ne voulais pas le voir pour le moment. Je me trouvais dans mon appartement et je décide de faire des courses et des achats pour le garçon, que j'attendais eh oui un boys, comme je suis heureuse de pouvoir enfin être maman. Je marchais dans les rues et lorsque je vois Ian je fais genre de rien puis je le vois qui s'approche, je me demandais " il me veut quoi encore " voilà ce que je pensais dans ma téte à ce moment- là.

«Ma belle ? Retire ce mot ! Moi très bien. »


J'étais en boule encore voilà et franchement je ne changerais pas pour le moment.Les deux s'était bien fou de moi et jamais je ne leur pardonnerai,oh non.Il me regardait et je regardais les alentours afin de ne pas montrer ma souffrance.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 25 Avr - 4:27
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki

Oh boy! À ce que je vois, elle avait pas envie de me voir. Pas de retour de salutation rien. Il fallait qu’on parle. À l’étape de la grossesse qu’elle est, près de 3 mois. Elle devait pas savoir encore le sexe de ce bébé, à moins de teste très poussé et très cher pour le savoir. J’avais réfléchis ces derniers jours, je voulais connaitre l’enfant finalement. C’était le mien après tout. Je me passe une main dans les cheveux, dû à sa réaction et à ses paroles en me voyant.
D’ac-cord… Sussurais-je pour moi-même.

Je baisse le regard. Et cherche les bons mots pour ne pas la frustrer, ou lui faire encore plus de peine qu’elle en a déjà. Ça doit être dur pour elle ce qu’elle vit. Le rejet qu’elle a eu à propos de moi. Mais j’étais pas bien dans cette relation, surtout que je n’ai jamais cessé d’aimer Nina et qu’en sortant avec Nikki, j’aurais cru que j’aurais cessé de l’aimer, mais ça n’a pas été le cas.

Je comprends que tu m’en veule et que tu m’hais, sans doute, à un point de vouloir me tuer, mais je veux que tu saches que, je serais prêt à t’aider pour le bébé. J’ai réfléchis et je suis prêt et décidé à reconnaitre son existence. On l’a fait à deux, alors, j’ai mes responsabilités aussi. Ce serait irresponsable et égoiste de ma part de ne pas faire partie de sa vie.

Je soupire et sors un bout de papier et note mon nouveau numéro de portable et je le tends à Nikki.

C’est mon nouveau numéro… j’avais l’intention de t’appeler d’ici la fin de la semaine, mais comme on se croise, c’est le moment ou jamais.






✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 25 Avr - 21:13
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki


Je n'étais pas méchante dû moins si un peu en réalité enfin, j'ai du mal lorsque je le vois et je n'avais pas du tout envie d'entendre parler de Nina, j'en avais déjà assez dans la presse qui parlait de moi comme d'une femme trompait, même si je l'étais, je ne voulais pas qu'on s'acharne sur moi, je voulais qu'on me laisse tranquille. Heureusement, mes amis étaient là pour remonter la morale et me faire toute oublier.«Bien. »Lui répondis-je

Il avait beau baisser le regard je lui en voulais toujours et ça ne changerais pas, il m'avait trahi et humilier j'avais l’impression d'avoir était qu'une remplaçante et rien de plus en réalité je crois qu'il ne m'a jamais aimer voilà tout, enfin bref je n'ai pas envie de parler de ça toute la journée, j'avais une échographie et des vêtements à acheter enfin tout pour le bébé.

«Je te déteste oui pour ce que tu m'as fait, je ne pensais que tu étais comme ça. Pardon ? Tu n'en voulais pas de ce bébé et voilà que maintenant, tu souhaites m'aider et le reconnaitre, tu ne crois pas que tu abuses un peu-là ? Déjà, je ne suis pas égoïste et je ne pense pas qu'à moi, tu veux le reconnaitre vas-y, mais, ton argent, je n'en veux pas.»

Il passe son nouveau numéro et le prend sans rien dire,en réalité ça ne me dérangeais pas qu'il souhaite le reconnaitre,mais son argent et ce qui va avec je n'en veux pas.


«Très bien.Oui tu avais l'intention de m'appeler dit franchement que tu t'en fou de moi,maintenant que tu as Nina.Oui peut-être,le moment.»

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 26 Avr - 3:38
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki

Je soupire quelques peu. Je me sentais mal. Parce qu’elle croyait que j’abusais. Que j’étais ingrat et tout ce qui va avec. C’est mon enfant qu’elle porte, alors j’ai autant le droit de responsabilité qu’elle. Elle ne veut pas de mon argent, alors tant pis, mais l’enfant j’aurais le droit de le voir quand je le voudrais.

Tu ne veux pas de mon argent, mais tu ne m’empêcheras pas de demander une garde partagé. Cet enfant je veux l’élever autant que toi et tu n’auras pas le choix, parce qu’on l’a fait à deux et que tu as décidé de le garder. Alors que je t’avais laissé le choix lorsque je t’ai quitté. Tu veux le garder, alors moi aussi, et je prendrai soin de ce bébé autant que toi.

Je la regarde. C’est Nina qui m’a conseillé de ne pas renier l’enfant. Parce que cela ne se fait pas quand on est le géniteur et qu’on sait son existence. Et en plus, je ne suis pas comme ça. Je ne peux pas abandonner ce bébé. Nikki a décidé de le garder, alors je ferai partie de la vie de cet enfant. Je me fou d’elle, non pas du tout. J’aimerais être en bon terme avec elle, mais au vu de sa réaction quand elle me voit. Ça ne sera pas possible. Elle m’en veut terriblement.

Je t’ai aimé Nikki et je t’aime toujours. Je veux que tu comprennes que je n’ai jamais cessé de l’aimer elle. Et tu le savais pourtant, t’aurais du t’en douter. C’est toi qui m’a consolé qui a tout fait pour que je te tombe dans les bras alors que je voulais récupérer ceux de Nina. J’ai essayé de l’oublié en tombant amoureux de toi. J’ai cru que ça pouvait fonctionner toi et moi, mais j’ai eu tord, parce que je l’aimais toujours. Et je ne me fou pas de toi. La preuve, je te parle au lieu de t’éviter, parce que j’aurais pu le faire. Je t’ai donné mon nouveau numéro, ce que j’aurais aussi bien pu ne pas faire. Et le plus important, je ne me fou pas de toi parce que je veux ce bébé aussi, mais pas de la même façon que toi tu le voudrais. Il aura besoin de moi et je veux être là pour lui. Et je ne veux pas que tu passes le reste de ta vie à me détester pour ce que je t’ai fait. Je veux qu’on se quitte en bon terme, pas toi? Pour le bébé, parce que à cause de lui, parce que tu as préféré le garder, on va continuer à se croiser et tu le sais très bien.

Je lui souris en coin.







✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 27 Avr - 15:21
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki


Il n'avait plus aucun droit sur moi et même si notre fils, j'aimais, il aura quoique ce soir à faire de plus il n'avait qu'à voir sa douce Nina pour avoir un autre enfant. Cependant,je n'allais pas non plus lui privé de voir son enfant, mais, ça ne sera plus jamais comme avant même lorsque nous étions amis.

«Tu agis comme un crétin, tu le sais, tu me quittes et tu me dis que tu ne veux pas de cette enfant et maintenant, tu viens la boucher en cœur en me disons que tu as des droits ? Tu te prends pour qui ? Je ne suis pas une tasse qu'on jette et qu'on reprend, tu veux l'élever pas de soucis, mais jamais il dira maman à ta Nina suis-je bien claire ? »

Il me regardait et je tournais le regard, tellement qu'il m'était en colère là en ce moment bien précis, non mais ne fallait pas déconner, je n'étais pas une poubelle de déchet ! Pour le moment, je ne voulais rien dire ni même rien faire en réalité ma journée était bien gâcher et je lui remercie pour ça.


«Ne dis pas ce mot-là. Lorsqu'on aime vraiment quelqu'un, on ne l'a trompe pas ou on ne pense plus à son ex tout simplement, le mot aimer est un grand mot qui n'existe plus pour moi.Oui, ta Nina, qui t'a quitte lorsque tu voulais la demander en mariage, ou sa jalousie maladive ? Oui et tu vois si j'avais su, je n'aurais jamais rien fait, je t'aurais laissé comme un con ! Ne dis pas ce mot-là. Oui, je t'appellerai lorsque j'aurais du temps. On verra pour le bon terme dans quelque temps.»

Lui répondis-je en croisent mes bras.




✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 27 Avr - 17:37
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki

Et merde, j’avais fait le con et je crois qu’il serait préférable alors, pour nous deux que je ne sois pas un con et la laissé, sans plus jamais même lui parler. Oui elle a raison, j’ai refusé le bébé au début et elle a fait le choix de le garder. Peut être qu’il serait mieux pour elle, que j’abandonne tout. Les années passeront et je saurais que j’aurais un enfant quelque part qui ne me connaitra jamais. Je baisse le regard.

J’ai compris, ne te fâche pas. Pour te prouvé que je te respecte et que je regrette cette dispute…. C’est d’accord, je reconnais être le père de l’enfant, mais comme tu le préfère, je ferai pas partie de sa vie. Sache que je suis triste pour toi de t’avoir laissé, mais c’est ainsi, je n’ai jamais cessé d’aimer Nina et c’est pour ton bien que je t’ai quitté. Si on se serait marié et resté ensemble, tu aurais eu un mari infidèle, ne l’oublie pas. Je crois que c’est mieux comme ça, que je te laisse et que tu ais ce bébé seule, comme tu as voulu le garder. Te trouver un mec mieux que moi. Je te souhaite donc bonne chance avec le petit et surtout, ne me donne pas de nouvelle. Ne me dis rien sur ce bébé. Comme je le vois que tu ne veux pas que je fasse partie de sa vie et je l’accepterai, difficilement, mais je l’accepterai.

Je remonte mon regard vers elle. J’aurais du garder l’idée de renier l’enfant dès le début. Maintenant que Nina m’a dit de ne pas faire ça, c’est trop tard, pour Nikki c’est trop tard. J’ai pas envie que l’enfant connaisse son père de la façon don Nikki croit ce que je suis. Un con, un imbécile et pas un bon père. Je préfère alors que l’enfant ne me connaisse pas du tout, avec tristesse certes. Ma chance d’être père, je venais de la perdre, même si je l’aurais élevé en garde partagé. Tant pis pour moi. L’amour rend fou.

Bonne chance avec… tout ça. Tu ne me reverras plus jamais, je crois que c’est mieux ainsi pour nous deux. Je suis ravi d’avoir été un donneur pour ta futur vie de maman.

C’est le cœur lourd que je la quitte. J’aurais préféré qu’elle avorte, maintenant que je sais que cette chance de le connaître m’est perdu…



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 28 Avr - 8:23
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki


Il fallait qu'il me comprenne un peu aussi, il ne savait rien de ce que j'ai traversé lorsqu'il m'a quitté et je sais aussi que j'ai était dure avec lui, mais je voulais juste qu'il comprenne un peu, c'est tout. On n'arriverait jamais à se parler tranquillement dû moins j'étais prête à faire des efforts, mais lui en fera-t-il.

«Je ne fâche pas, mais, comprend aussi un peu. Désolée de te parler comme ceci, mais c'est difficile pour moi en ce moment, super et je suis contente que tu le fasses. Je n'ai jamais dit que tu ne pourrais jamais faire partie de sa vie, tu sais très bien que je ne refuserais jamais le fait que tu veule l'élever, tu es son père. Je sais et je ne veux plus qu'on parle de notre relation, l'enfant est le plus important, arrête tes bêtises, je t'en prie, je n'ai pas envie qu'on ne se parle plus et pour le bien de notre fils, je ferais des efforts. Pour le moment, je ne suis pas prête pour avoir quelqu'un, mon fils est le plus important pour le moment. »

Je le regarde dans les yeux et j'essaye de faire au moins un effort la preuve, je me suis excusé de lui avoir dit qu'il était con et tout le reste aussi. Je ne voulais pas qu'on se dispute encore ou qu'on ne se parle plus, nous devions plutôt faire la paix et oublier.


«Ian,stoppe tu ne veux pas qu'on s'assoie car là j'ai mal au ventre et j'ai besoin de m'assoir,mais ne dit plus que tu ne sera jamais là pour ton fils.»

Je lui prend le bras avant qu'il ne parte et lui fait signe de rester avec moi,c'était la paix que je voulais plus.




✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 28 Avr - 14:10
Comment se parler alors que je suis le seul coupable de l'histoire
Ian & Nikki

Soudainement le ton de Nikki changea. Comme ci elle regrettait tout ce qu’elle venait de me dire de mal. Pourtant, je suis le seul malfaisant, coupable dans l’histoire. C’est moi qui la laissé alors qu’on était fiancé et en plus qu’elle est tombé enceinte. Mais ce soudain apaisement, me prouva qu’elle ne veut pas que je parte de sa vie. Mais c’est trop tard. Dès le début je ne voulais pas de ce bébé, je voulais le renier, elle le savait et a préféré le garder quand même. Elle a fait ce choix. Et quand j’ai décidé de le reconnaître, elle m’a parler comme ci je méritais ce mal en moi. Que je changeais de chemise comme bon me semble. Et c’était vrai. J’avais changé d’avis.  Je soupire quand j’entendis le mot « fils » . Pourtant je lui avais dit de ne rien me dire au sujet du bébé. Maintenant que je le sais, je souffrirai encore plus à l’idée de ne jamais le connaître. Je crois que c’est mieux ainsi. Pour mon fils, pour Nikki. Je ne veux pas qu’il vive trimballé d’un foyer à l’autre. Ce n’est pas un objet. En plus, j’aurai pas le droit d’être là à la naissance de ce bébé. Je ne peux pas me le permettre. Je suis sortie de la vie de Nikki, je dois sortir de la vie du bébé aussi. Je la laisse me guider jusqu’à un banc. Je m’assois à ses cotés juste un moment. Je soupire.

Je t’ai pourtant dit de ne rien me dire à propos de ton bébé. Pourquoi tu m’as dit que c’est un garçon ? Je ne voulais pas le savoir, pour la simple raison, qu’il ne connaitra jamais son père. C’est toi qui a raison. Je ne me rends pas compte du mal que je t’ai fait et je crois qu’il est préférable que je sorte complètement de ta vie. J’ai pas envie de te voir jalouse parce que je sors avec Nina. Je suis le seul coupable dans cette histoire. Et puis, tu as quand même décidé de garder l’enfant, malgré qu’on s’est quitté, Tu as fais ce choix et je l’accepte. Si tu l’as garder, c’est parce que tu voulais l’élever seule, l’avoir sans le père qui va avec. Parce que tu savais aussi que je voulais le renier. Et maintenant que je t’ai dis vouloir le reconnaître, tu t’es fâché parce que je n’arrive pas è me décidé et encore une fois je suis indécis. Parce que je ne veux plus faire partie de sa vie. J’aurais préféré ne pas savoir que c’est un garçon…

Je soupire longuement. Elle a du payer un gros montant pour savoir le sexe de l’enfant aussi tôt. Mais nous avions les moyens de le faire. Et je n’ai déboursé aucun sous. Pourquoi je méritais de le savoir ? En plus, elle veut pas que je l’aide financièrement avec l’enfant. Alors je ne dois pas non plus faire partie de sa vie, à ce gamin. Je me passe une main dans les cheveux et me lève du banc.

Je suis désolé, je dois y aller. Je te souhaite de trouver le véritable amour et une belle vie pour toi et le petit.

Elle avait mon numéro. Je n’ai pas demandé à me le reprendre. Comme je la connais, si elle veut vraiment qu’on se voit toujours, elle passera son temps à m’harceler par messages textes. Je lui fais un faible sourire et embrasse sa joue. Pour finalement m’éloigné d’elle.

SCENE CLOSE

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sunlight :: Tea Time :: Rps-
Sauter vers: